ALAIN LESTIE:
autour de Stéphane Mallarmé

<<  Page d'index 1 2 3  >>



 
L’image se raréfie, les contrastes s’amenuisent. Le combat entre l’ombre et la lumière s’épuise dans les gris ; la clarté n’est plus évasion, elle prend la matité du mot gommé, de la trace effacée, réduisant le dessin à un silence étouffé dans lequel, seule désormais, la feuille de papier dans son dénuement témoigne de la nécessité de créer encore.

" Ma faim qui d’aucuns fruits ici ne se régale
Trouve en leur docte manque une saveur égalée"

écrit à nouveau Mallarmé, compagnon de cette période noire transposant en sa presque disparition vibratoire le péril de l’Abîme.

 

Françoise Garcia conservatrice au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux



lever du jour marines du soir nuit noire opera parages résolution
lever du jour
marines du soir
nuit noire
opera
parages
résolution

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

retour accueil